04 mai 2008

raphael B(ourrelet)

Posté par raphaelB à 10:54 - Commentaires [25] - Permalien [#]

30 avril 2008

Tatillon

Posté par raphaelB à 11:10 - Commentaires [26] - Permalien [#]

27 avril 2008

Les étrangers

Posté par raphaelB à 18:22 - Commentaires [26] - Permalien [#]

20 avril 2008

Cousin machin - la revanche

Posté par raphaelB à 19:27 - Commentaires [54] - Permalien [#]

17 avril 2008

Cousin machin

Posté par raphaelB à 00:03 - Commentaires [40] - Permalien [#]

14 avril 2008

Ventriloquie, le retour de l'humour drôle.

Posté par raphaelB à 20:18 - Commentaires [39] - Permalien [#]

10 avril 2008

cours de langue

Posté par raphaelB à 22:43 - Commentaires [28] - Permalien [#]

25 mars 2008

Nouvelle radionoise

Le week-end de Pâques est fini, vous vous êtes gavés de chocolats ferrero (que vous trouvez secrètement meilleurs que ceux préparés par votre pâtissier local), et vous en subissez les effets contraires :3 kilos supplémentaires de gras, inégalement répartis  selon les  sexes mais d'égal effet esthétique disgracieux.

Pas de panique, voici la nouvelle radionoise, qui va tellement vous faire bouger tous ces lipides, les remuer, les secouer, les ballotter dans tous les sens qu'ils partiront bien vite prendre possession d'un autre corps. Un peu comme dans ghosts of mars, quand Natasha Hentstridge prend de la drogue et que ça fait fuir le fantôme qui avait pris possession de son âme et...bref.

Pump up the volume, play it loud.

01 Goldfrapp - strict machine : ce morceau apparaît évidemment dans un film de Michael Mann. Lequel ?

02 UNKLE featuring Roots Manuva - gdmfsob : la fine équipe remixe ici Talke Walkie, de DJ shadow. Pour ceux qui aiment le abstrakt hip-hop /downtempo, tous ces noms doivent vous paraître familiers.

03 Propellerheads featuring Miss Shirley Bassey - History repeating : le morceau le moins big beat, et le plus réussi des Propellerheads, groupe de big beat.

04 My life with the thrill kill cult - After the flesh : je n'ai jamais compris le sens du nom de ce groupe. Ce morceau est une vieillerie indus que vous pouvez entendre dans le seul moment à peu près intéressant du film The crow (quand le type tue tous les autres types).

05 Modeselktor featuring TTC - dancing box : je sais, je sais : TTC, c'est devenu un peu le Wayne's world musical: on trouvait ça marrant et inventif au début, jusqu'à que tous les gros beaufs en éructent les paroles dans les soirées. Ça gâche. Cependant, dancing box propose une interprétation électro-dancefloor du scat (le chant sans paroles en jazz), et ça fonctionne vraiment bien.

06 Mark Mothersbaugh - Ping Island/Lightning strike rescue  op :  dans La vie aquatique de Wes Anderson (dont le dernier film vient de sortir), on peut admirer l'impressionnante plastique de Bill Murray qui se dandine en écoutant ce morceau.

07 François de Roubaix - générique : dans la vie, il y a ceux qui connaissent le film L'homme orchestre, et les autres. Dans la famille de raphaelB, on connaît, on aime et en plus on en adore la musique.

08 Trash Palace featuring Brian Molko & Asia Argento - Je t'aime moi non plus :  une reprise electro-pop plutôt sympa  de la chanson de Gainsbourg. Les puristes  risquent de tirer la gueule.

09 Muse - Muscle museum (soulwax remix) : muse est-il un groupe sans talent pour les minettes, c'est la question. Sans en être raide dingue, je réponds non. Ce qui est certain en tout cas, c'est que Soulwax (= 2 many dj's) n'est pas un groupe à minettes, et que ce remix porte bien leur patte.

10 Britney Spears - My prerogative (DJ Lee Brown remix) : les prévisibles chieurs de service, les plus malins que tout le monde, vont hurler au scandale, évidemment. J'enfonce le clou en disant que j'ai mis du temps à me décider entre Gimme More, Slave et Oops I did it again. 

11 Amy Winehouse - You know I'm no good : une chanteuse aussi délabrée que Britney Spears, mais avec une voix nettement moins artificielle, avec une voix tout court diront certains. J'aime bien.

12 Slagsmalklubben - Sponsored by dignity : que les allergiques au son des vieilles consoles fuient. Du pur son retro 8 bits, on dirait la musique d'un megaman sur NES.

13 Zircon -  Monstruous turtles ! Que les mêmes allergiques attendent un peu avant de revenir, parce que ce remix d'un des thèmes de Super mario world (SNES) va leur filer des gros boutons purulents qui grattent.

14 Justice - Let there be light : mon frère me l'a assez répété, le succès de Justice est exagéré. Oui je suis d'accord, j'écoute d'ailleurs très rarement, sauf ce morceau qui fait bien bouger les fesses.

15 John Williams - Cantina Band : le morceau de calypso jazz le plus connu du monde.  Vingt coups de fouet à ceux qui ne reconnaissent pas le film d'origine.

16 Social Distorsion - Billy Jean :  je ne suis pas très client en général du rock californien,. Mais quand on reprend du Michael Jackson, je chante quand même en faisant du air guitar dans ma chambre. C'est comme ça.

17 Digitalism - Idealistic : le duo allemand est totalement et scandaleusement sous influence Daft Punk, mais quand même, ça fait bouger.

18 Juno Reactor - Mona Lisa overdrive :  c'est la musique qui accompagne la poursuite très longue dans Matrix Reloaded (qui est moins bien que le premier, oui, on sait). Le mélange symphonique - electro est un exercice généralement très casse gueule, mais j'aime bien l'ambiance frénétique de ce morceau.

Posté par raphaelB à 09:18 - Commentaires [24] - Permalien [#]

19 mars 2008

Nouvelle radiocalm

Allez hop, un peu de paix dans ce monde de brutes, voici la nouvelle radiocalm (clic à droite sur le raph calme)

- DJ cam - angel dust : le morceau de chill out par définition.

- mika - over my shoulder : ah ah l'autre il met du mika, la honte, montre nous ton cul. Oui mais ce morceau là, il est calme, il est bien et facile à chanter.

- joe dukie & DJ fitchie - midnight marauders : un jour, je chanterai comme lui.

- keichi suzuki - a house on fire and massacres all over : tiré de la bo de "zatoichi" (il va y avoir pas mal de bo dans cette radio), un morceau long et puissant, dont le titre correspond assez bien à l'atmosphère qu'il dégage.

- air - radian : survivant de la radio précédente, parce qu'il le vaut bien.

- vangelis & don percival - one more kiss dear : tiré de la bo de "blade runner", un son très rétro, une trompette mélancolique et des choeurs discrets.

- joshua ralph - I know this man : tiré de la bo de "slevin lucky number", un bon film que je conseille.


- lisa gerrard & peter bourke - broken suivi de faith : deux morceaux tirés de la bo de "the insider" ("révélations" en français), beau film de michael mann.

- blue foundation - sweep : michael mann toujours, ce long morceau provient de la bo de miami vice, superbe polar que ceux qui n'ont pas aimé brûlent dans l'enfer des cinéphiles.

- angelo badalamenti - russian folk prayer : le compositeur préféré de david lynch a signé d'autres bo, comme le terrible "evilenko" dont est tiré ce morceau aux nappes caractéristiques du compositeur.


- T.raumschmiere - 3 minutes of happiness : en général T.raumschmiere produit une electro martiale et dévastatrice, mais l'allemand Marco haas prouve ici qu'il peut proposer un son plus nuancé, sombre et envoûtant.

- joan baez - here's to you : changement radical d'ambiance, morceau tiré  de la bo de  "the aquatic life with steve zissou"  (merveilleux film, blablabla). Un morceau à brailler autour d'un feu de camp.

- gustavo santaolalla - iguazu : un morceau que vous pouvez entre autres entendre dans "babel", "deadwood" ou encore "the insider " (ah tiens, michael mann). LE morceau des scènes ou tout ne va pas très bien, tension, suspense et désespoir.

- yoko kanno - 23 hanashi : musique de la fin d'un excellent épisode de la série animée cowboy bebop. Série elle même très bonne, rarement (jamais?) égalée depuis.

- philip glass - piano : petit refrain récurrent tiré de la bo de "candyman", dont j'aimerais pouvoir dire du bien mais ahem, ça a vieilli tout de même.

Et voilà, that's all folks !

Posté par raphaelB à 09:33 - Commentaires [30] - Permalien [#]

06 mars 2008

Se compliquer la vie.

Alors il est mort ce blog ou bien ?

Non non, il n'est pas mort.

La bd des zombies me prend pas mal d'énergie, préparer les dossiers éditeurs aussi. Pour ceux que ça intéresse,  j'en suis précisément à la  page 49, soit à la moitié de l'album plus trois pages.

Soyons honnêtes : j'ai aussi pas mal glandé. La faute à d'excellentes séries comme deadwood ou d'excellents jeux vidéos comme final fantasy VII que je suis monomaniaquement en train de refaire pour la 25.000e fois...

Mais allez, hue : reprenons.

(en douceur)



Posté par raphaelB à 11:34 - Commentaires [30] - Permalien [#]