Revoici l'ahurissement et la tristesse.

Devant cette infinie bêtise qui frappe de nouveau, la prostration l'emporte sur la colère.

Alors en attendant, je reposte.

Bises à tous.

 

Source: Externe